Séminaires et Incentives

Conseils d’experts pour séminaires et événements inspirés… en Suisse !

Conseils d’experts pour séminaires et événements inspirés… en Suisse !

11 sept. 2018 837 vues

Le romanche, quatrième langue suisse et curiosité régionale

Vous n’avez probablement jamais entendu le son du romanche. Et pourtant cette langue est bel et bien parlée dans le canton des Grisons en Suisse, elle a même le statut de langue nationale officielle.

Le romanche ? C’est à l’abri de profondes vallées, dans le canton des Grisons, que cette langue est née, à l’époque où les Romains s’étaient emparés du territoire. Elle a ensuite été parlée par une majorité de la population du canton jusqu’au XVème siècle, puis concurrencée par le suisse-allemand. Aujourd’hui il existe environ 60 000 locuteurs du romanche (0,7% de la population suisse) ; tous maîtrisent également une seconde langue en parallèle.

Un peu d'histoire...

Le romanche est une langue d’origine romane, c’est pourquoi certains mots résonnent de manière familière, en raison de leur racine latine. « Allegra » pour hello, « bun di » pour bonjour, « grazia » pour merci, ou encore « a revair », au revoir, et « pertge », pourquoi.

Pour une initiation en ligne, c’est par ici :

En réalité ce n’est pas une mais cinq langues qui forment le romanche et qui se sont développées dans les différentes vallées du canton : sursilvan, sutsilvan, surmiran, putter et vallader. Les locuteurs de ces dialectes peuvent toutefois se comprendre mutuellement.

 

Un statut officiel

Minoritaires, les romanchophones se sont battus pour défendre leur langue, en créant notamment la Lia Rumantscha, la Ligue romanche, en 1919. Ce qui leur a permis d’obtenir le statut de langue nationale en 1938, puis en 1996, victoire, celui de langue officielle. Ils peuvent ainsi réaliser leurs démarches administratives en romanche. Et le romanche figure désormais sur le passeport suisse ou encore sur les billets de banque.

 

Une langue bien vivante

En 1982 une forme unifiée du romanche a été créée, le Rumantsch Grischun (romanche grison), pour faciliter son utilisation par l’administration. C’est cette langue que vous pouvez lire et écouter à travers la Radiotelevisiun Svizra Rumantscha, le média de service public. Mais aussi d’autres médias comme l’Engadiner Post.

 

Votre séminaire dans une destination où l’on peut entendre parler romanche ?

Si vous planifiez un séminaire ou un évènement professionnel dans le Chantun Grischun (canton des Grison), tendez l’oreille. Vous pourrez entendre cette langue, par exemple, dans la région Engadine Saint-Moritz, une magnifique région de montagne idéale pour un voyage à caractère incentive ou événementiel ; ou encore à Flims-Laax-Falera, station de montagne à environ 1h30 de Zurich, dotée d’un vaste domaine skiable et de plusieurs hôtels séminaires dont le Waldhaus Flims Alpin Grand Hotel & Spa présenté dans un précédent article.

 Waldhaus Flims Alpin Grand Hotel & Spa


Le Suisse Convention Bureau vous conseille gratuitement dans l'élaboration de vos projets de congrès, séminaires & incentives en Suisse.

• Consulter la série de nos webinaires
• Demandez nos 50 bons plans pour un séminaire réussi

Lecture par catégorie
Recevez un résumé mensuel de nos articles
Récemment
Ouverture du Radisson Blu Reussen à Andermatt, 1er hôtel du groupe dans les Alpes suissesDestination en devenir Le nouveau visage d’Andermatt se dessine pour de bon. Nous vous avions déjà...Lire la suite
Meilleurs articles du mois
Le romanche, quatrième langue suisse et curiosité régionaleLe romanche ? C’est à l’abri de profondes vallées, dans le canton des Grisons, que cette...Lire la suite
L’improbable saumon fumé suisse, le plus raffiné du mondeC’est l’histoire d’une recette qui faillit tomber dans les oubliettes pour toujours. En 1978, Hans...Lire la suite
Whitepod, un campement d’altitude exclusif taillé pour le MiceCela fait quelques années maintenant, que les dômes du Whitepod ont pris place en pleine...Lire la suite