Séminaires et Incentives

convention suisse

Conseils d’experts pour séminaires et événements inspirés… en Suisse !

7 juin 2018

Raphaël Pierre-Bianchetti, maître sommelier : « Le tempérament des vignerons de Lavaux me rappelle le caractère corse… »

Quand douze passionnés de sommellerie corses rencontrent les professionnels du vin de Lavaux, c’est plus qu’un simple voyage d’agrément. On est dans le partage et la rencontre. Témoignage de Raphaël Pierre-Bianchetti, sommelier conseil corse, à l’initiative de cet échange culturel.

Comment un sommelier corse se retrouve-t-il à organiser un voyage à Lavaux ?

C’est une succession d’heureux hasards. Il y a cinq ans, j’étais président de l’Association des sommeliers corses et mes activités de sommelier conseil m’amènent à animer fréquemment des visites de caves corses. Un jour, dans l’une d’entre elles, je fais la connaissance de Jérôme Aké Béda, un sommelier suisse d’origine ivoirienne, qui officie toujours à l’Auberge de l’Onde à Saint-Saphorin, en plein cœur de Lavaux. Jérôme sera même élu par Gault & Millau meilleur sommelier suisse en 2015.

On croise de belles personnes en Corse !

Effectivement, d’autant plus que, le lendemain matin, dans une autre cave, je rencontre Alain Ducret, un vigneron suisse qui s’avère être un ami de Jérôme Aké Béda. Les deux ignoraient la présence de l’autre sur notre île… Alors, quelques jours plus tard, je les ai réunis et de là est née une amitié autour du vin. Quelques mois plus tard, j’ai eu la chance d’aller personnellement à la rencontre de ce vignoble magnifique qu’est Lavaux et je me suis juré, dans le cadre de l’Association des sommeliers corses, de faire découvrir cette merveille à mes homologues et autres passionnés de vins.

Au coeur du vignoble de Lavaux, printemps 2018

Et vous avez tenu parole…

Bien sûr ! Avec douze membres de l’association, passionnés de sommellerie, nous avons mis au point un séjour. Après un court passage dans les vignobles de Savoie, nous nous sommes très vite retrouvés dans le Valais, puis plus particulièrement au coeur de Lavaux. Pour nous, c’était une vraie découverte, presque de l’exotisme… Chez nous, la montagne tombe dans la mer et là, nous venons en plein cœur des Alpes, dans un vignoble d’altitude. Un vrai dépaysement ! Et quel paysage, quelle atmosphère ! Notre culture française un peu nombriliste nous fait souvent considérer qu’au-delà des bordeaux et autres bourgognes, point de salut… Mais, en fait, nous avons découvert un vrai vignoble, riche du climat, des hauteurs… Et ces terrasses qui tombent sur le lac, quelle beauté ! je comprends mieux pourquoi « Lavaux, vignoble en terrasses » est classé au patrimoine mondial de l’Unesco.
 

Que retenez-vous de ce voyage ?

Avant tout les rencontres. Nous avons connu tant de personnages qui sortent de l’ordinaire. Je pense à Marie-Thérèse Chappaz, vigneronne en biodynamie à Fully, qui produit des vins de renommée mondiale. C’est une grande dame de la viticulture, qui a su nous parler de la grandeur de la terre, de la nature et de l’homme dans cet environnement. Je pense aussi à Gérard-Philippe Mabillard, directeur des vins du Valais, un personnage généreux qui parle du vin comme on en parle peu. Je veux encore citer Jérôme Aké Béda, un personnage excentrique et extraverti, mais un des meilleurs ambassadeurs des vins suisses et du chasselas auquel il a consacré un livre. Nous nous souviendrons aussi de l'École hôtelière de Lausanne où, là encore, nous avons pu voir l'excellence de la Suisse dans les métiers de l’hôtellerie. Le moment fut grand et nous avons été touchés par le bel accueil personnalisé que nous a réservé le personnel, en particulier Christian Ségui, Chef, Meilleur ouvrier de France et enseignant. Enfin, je retiens particulièrement ces vignerons qui travaillent de manière naturelle et leur fort tempérament qui me rappelle tant le caractère corse…

Les vignerons corses en voyage d'étude en Suisse

Avez-vous pu découvrir d’autres spécialités suisses ?

Bien sûr, nous avons cédé à quelques clichés en ramenant du gruyère, après une visite dans le village, en mangeant de la fondue et en goûtant du chocolat… Mais nous n’avons pas visité de banque, ni d’horlogerie… Je retiendrai surtout l’excellent accueil de tous les professionnels croisés dans les hôtels, les restaurants, les caves… Nous avons formidablement bien mangé, avec une mention spéciale pour les accords mets-vin particulièrement soignés… La Suisse est un beau pays et ce voyage restera un grand souvenir.


Le Suisse Convention Bureau vous conseille gratuitement dans l'élaboration de vos projets de congrès, séminaires & incentives en Suisse.

• Consulter la série de nos webinaires
• Demandez nos 50 bons plans pour un séminaire réussi

Lecture par catégorie
Rechercher
Recevez un résumé mensuel de nos articles
Récemment
En Suisse, l’eau coule de source : un formidable terrain de jeu pour des incentivesL’eau et la Suisse, c’est une histoire commune depuis les origines. Il est même dit...Lire la suite
Meilleurs articles du mois
Raphaël Pierre-Bianchetti, maître sommelier : « Le tempérament des vignerons de Lavaux me rappelle le caractère corse… »Comment un sommelier corse se retrouve-t-il à organiser un voyage à Lavaux ? C’est une succession d’heureux...Lire la suite
Johann Brégand, Interprefy : « L’organisateur d’événements privilégie encore trop le traditionnel à l’innovation »En quoi votre service marque-t-il un changement radical ? Et quelles réactions recueillez-vous ? Notre service casse les...Lire la suite
« Ça joue ou bien » ? 15 helvétismes à retenir avant un séjour en Suisse romandeUn helvétisme est un mot ou une tournure d’expression qui n’existe qu’en Suisse – plusieurs centaines...Lire la suite