Séminaires et Incentives

Conseils d’experts pour séminaires et événements inspirés… en Suisse !

Conseils d’experts pour séminaires et événements inspirés… en Suisse !

7 mai 2019 385 vues
Christophe Cousin, Win-Win : « Helena Rubinstein est encore étonnée du succès de cet événement de lancement en Suisse »

Christophe Cousin, Win-Win : « Helena Rubinstein est encore étonnée du succès de cet événement de lancement en Suisse »

À l’occasion du lancement d’une nouvelle crème, Helena Rubinstein a convié des influenceuses asiatiques à un voyage expérientiel en Suisse. Christophe Cousin, président de l’agence Win-Win en charge de l’opération, raconte cette aventure.

Racontez-nous l’origine de cet événement…

Helena Rubinstein est une marque du groupe L’Oréal qui se développe fortement en Asie. À la différence de l’Europe, les consommatrices de crèmes anti-âge y sont jeunes. Les femmes asiatiques les utilisent dès 18 ans. Mais cette génération n’est pas, comme partout ailleurs, sensible aux médias et à la publicité traditionnelle. Donc, nous avons imaginé, pour le lancement de la nouvelle gamme Prodigy Cellglow, une opération strictement événementielle qui a réuni en Suisse 70 des principales influenceuses asiatiques, en provenance de Singapour, du Japon ou de Chine. Il faut savoir que ces KOL (key opinion leader) ne se déplacent jamais sans leur équipe de photographe, vidéaste et autre community manager qui postent photos, films ou articles en permanence et en temps réel.

 

Pourquoi la Suisse ?

Prodigy Cellglow est une crème anti-âge composé d’un concentré issu de cellules natives d’edelweiss. Cette plante a la particularité de résister à tous les stress que peut provoquer le froid, le vent, le soleil ou la sécheresse, et possède des vertus dans la régénérescence de la peau. Il s’avère que l’edelweiss qui compose cette crème est cultivée pour le compte d’Helena Rubinstein par des agriculteurs suisses situés à côté de Verbier. Notre idée était donc d’organiser pour ces KOL un voyage expérientiel dans les Alpes suisses et de leur faire vivre sur place l’histoire, la production et la création de cette crème.

 

Quels ont été les principaux éléments du programme ?

Le groupe a été hébergé au Fairmont Le Montreux Palace. Le premier jour, elles ont déjeuné au Deck, devant le lac, très calme pour l’occasion, sous un magnifique soleil. Un point de vue idéal… Après le repas, elles se sont rendues dans le champ d’une agricultrice partenaire. Là, équipées de leur kit de jardinage (y compris les bottes…), elles ont planté des edelweiss qui redessinaient le logo d’Helena Rubinstein. D’ailleurs, via un accès personnalisé sur le web, elles peuvent encore suivre grâce à une webcam l’évolution de leurs parcelles reconnaissables grâce à une petite ardoise naturelle qui porte le nom de chacune des participantes.

 

Après le jardinage, place à du contenu plus scientifique…

Effectivement, à 200 mètres du champ, nous avions installé une sphère de 10 m de diamètre où nous avions reconstitué un laboratoire retraçant tout le processus de production de la crème depuis la plante. Jean-Marc Lemaître, directeur de recherche à L’Inserm, a d’ailleurs donné une conférence scientifique sur les découvertes liées à l’edelweiss et les pouvoir de la plante. Ensuite, les influenceuses ont dormi au Whitepod et ses sphères géodésiques, avec un réveil fantastique sur une vue imprenable des Alpes suisses. Le lendemain, nous sommes redescendus à Montreux, à La Clinic, un lieu de référence dans les services esthétiques, pour un temps plus corporate avec des séances de soin personnalisées.

Quelles sont les retombées de cet événement immersif pour la marque ?

L’opération a connu un très grand succès, qui s’est d’abord manifesté par des ventes records en Asie, comme le montre le film de l’opération. La marque n’en revient d’ailleurs toujours pas… Il faut savoir que nous n’avons disposé que de 3 semaines pour réaliser l’opération. C’était important pour nous de nous appuyer sur des professionnels locaux compétents.

 

Un avis, d’ailleurs, sur ces professionnels suisses ?

Dans les lieux touristiques comme les hôtels ou les restaurants, nous avons rencontré des personnes fabuleuses, charmantes et calmes qui ont trouvé des solutions à nos problèmes. La coopérative de l’edelweiss s’est également mobilisée avec gentillesse et efficacité. Le petit bémol, ce sont les contraintes liées à l’importation du matériel. Nous sommes venus, compte tenu des délais, avec nos propres structures et ça a été un véritable enfer pour faire passer les camions… Il faut aussi savoir que les magasins ferment tôt (on aurait bien aimé que les magasins de bricolage aient une heure de fermeture plus tardive…) et qu’il est interdit de travailler le dimanche sans autorisation. Mais nous avions anticipé cette dernière difficulté grâce à nos amis agriculteurs suisses qui nous avaient prévenu et mis en contact avec les autorités compétentes pour obtenir une dérogation. À l’arrivée, nous retenons que les professionnels suisses sont très positifs, impliqués et vraiment agréables à travailler.

 

Lancement de produit en images


Le Suisse Convention Bureau vous conseille gratuitement dans l'élaboration de vos projets de congrès, séminaires & incentives en Suisse.

• Consulter la série de nos webinaires
• Demandez nos 50 bons plans pour un séminaire réussi
Télécharger notre livre blanc sur les séminaires de direction

Organiser votre événement en Suisse
Lecture par catégorie
Recevez un résumé mensuel de nos articles
Récemment
Innov+Suisse#1:
Innov+Suisse#1: les nouveaux codes de l’interprétation simultanée, par Johan Brégand (Interprefy)En quoi votre service marque-t-il un changement radical ? Et quelles réactions recueillez-vous ? Notre service casse les...Lire la suite
Meilleurs articles du mois
Fête
Fête des vignerons 2019 : un évènement insolite au format XXL se prépare au bord du LémanTrait d’union générationnel Monument du patrimoine vaudois, la Fête des Vignerons de Vevey est comme un...Lire la suite
Les
Les 8 rooftop bars en Suisse à connaîtreVous voulez montrer à vos participants un panorama sur la ville sans monter sur la...Lire la suite
Simone
Simone de Montmollin, comité d’organisation du Congrès OIV : « Montrer une viticulture suisse proche des consommateurs »Pourquoi avoir candidaté pour accueillir le Congrès OIV ? L’Organisation internationale de la vigne et du vin...Lire la suite