Séminaires et Incentives

Conseils d’experts pour séminaires et événements inspirés… en Suisse !

Conseils d’experts pour séminaires et événements inspirés… en Suisse !

23 avr. 2020 495 vues
Quand CoVid-19 oblige à se renouveler et à s’adapter

Quand CoVid-19 oblige à se renouveler et à s’adapter

Interprefy et Technis sont deux entreprises de l’eventtech suisse. Loin d’être abattues par la crise sanitaire actuelle, elles saisissent l’occasion pour être créatives et mieux répondre aux besoins de leurs clients. Avec agilité.

Après l’effet de sidération qui a touché l’ensemble du secteur événementiel, le temps est désormais à la réflexion et pour certains acteurs à l’action. Certaines entreprises se battent encore pour pérenniser leur structure, d’autres, plus sereines, essaient d’imaginer un avenir prometteur, « quand tout repartira ». Fidèles à la signification chinoise du mot crise, qui porte à la fois les notions de danger, mais aussi d’opportunité, de rares acteurs de l’événementiel voient leur demande exploser. C’est le cas de deux start-up de l’eventtech suisse, que notre blog avait déjà rencontrées en 2018 : Interprefy, un service d’interprétariat simultanée en ligne et Technis, qui propose des solutions de comptage de flux de personnes. Deux entreprises qui émergent en ces temps compliqués, parce qu’elles ont su saisir et anticiper les besoins et proposer les bonnes solutions.

 

Nouvelle solution pour Technis

Pour Technis, la crise sanitaire a été l’occasion d’une profonde réflexion sur la manière de répondre aux nouvelles exigences qu’imposent CoVid-19 et ses conséquences. « Nous avons ainsi complété notre système de comptage existant avec une borne interactive et donc un écran, explique Wiktor Bourée, co-fondateur et CEO de Technis. Chaque espace événementiel ou retail peut ainsi réguler ses flux et informer en temps réel ses visiteurs/consommateurs du nombre de personnes qui peut y entrer ». Depuis le lancement de cette nouvelle offre appelée Stop&Go, qui répond déjà et répondra encore plus demain à une reprise des événements et une ouverture généralisée des magasins dans des conditions de pandémie, Technis voit ses commandes augmenter. « C’est une solution à un problème que nous connaissons aujourd’hui, mais qui s’inscrit aussi à moyen et long terme » reprend Wiktor Bourée. La crise sanitaire actuelle oblige ainsi les entreprises à imaginer de nouveaux produits et services, en phase avec les contraintes actuelles, mais qui répondront aussi aux besoins futurs.

 

Un boom des demandes pour Interprefy

Interprefy a également vu ses produits 100% online connaître un boom des demandes. La société a fait le choix dès sa création de transformer l’interprétariat simultanée en créant une plateforme digitale offrant la possibilité aux interprètes et aux participants de suivre à distance les événements. « Aujourd’hui, pour beaucoup d’acteurs, il n’y a pas d’autres choix que d’utiliser le digital pour interagir » explique Johann Brégand, sales manager chez Interprefy. Les grandes organisations ou entreprises n’ont pas d’autres options que de passer leurs événements online. Donc notre offre d’interprétariat en ligne explose actuellement ». La solution digitale fonctionne déjà depuis plusieurs années. L’interdiction actuelle de se réunir contraint certains organisateurs d’événements à faire évoluer leurs habitudes. Les interprètes qui hésitaient à passer au digital sont forcés à le faire s’ils veulent maintenir leur activité. « De notre côté, nous continuons à innover pour apporter de nouvelles fonctionnalités à nos clients, reconnaît Johann Brégand. Nous développons sans cesse. Ne pas développer nous condamnerait ».


Johann Brégand - Interprefy                               Wiktor Bourée - Technis

Le retour de l’événement physique est incontournable

Les deux start-ups sont convaincues que l’événement n’est pas mort. « J’ai une conviction profonde : les crises, on les oublie vite, pense Wiktor Bourée. Si, aujourd’hui, les gens se penchent vers le télétravail, les webinaires et appréhendent mieux les outils digitaux, si l’événementiel souffre énormément et perd des millions d’euros chaque semaine, les événements restent irremplaçables et incontournables. Ils reviendront ». Johann Brégand, quant à lui, pense que de nouvelles habitudes sont en train d’être prises : « On peut raisonnablement penser qu’une partie de l’événementiel poursuivra plus que jamais sa digitalisation. Les formats hybrides (online/onsite) se renforceront. Mais il y aura assurément un retour à l’événement physique ». Dans tous les cas, les deux professionnels témoignent de l’écoute constante qu’ils assurent auprès de leurs clients et de leurs marchés. Et que dans chaque situation pénible, il y a une occasion de se transformer et de faire évoluer son offre.


Le Suisse Convention Bureau vous conseille gratuitement dans l'élaboration de vos projets de congrès, séminaires & incentives en Suisse.

• Consulter la série de nos webinaires
• Demandez nos 50 bons plans pour un séminaire réussi
• Télécharger notre livre blanc sur les chefs de projets dans l'événementiel

Organiser votre événement en Suisse
Lecture par catégorie
Recevez un résumé mensuel de nos articles
Récemment
10
10 hôtels pour accueillir vos événements de moins de 50 personnes Pour cette sélection, nous avons choisi de nous limiter à nos villes, accessibles très facilement...Lire la suite
Meilleurs articles du mois
Rémy
Rémy Crégut, 2m2c : « Les événements qui se maintiendront devront gagner en intelligence »Comment vivez-vous cette crise sanitaire sans équivalent ? C’est une expérience aussi inédite que complexe. Elle ne...Lire la suite
Claude
Claude Membrez, Palexpo Genève : « Nous nous posons beaucoup de questions, mais les réponses sont complexes »Comment réagissez-vous face à cette crise sanitaire totalement inédite ?   Le coronavirus nous a frappés de...Lire la suite
Les
Les chefs de projets dans l’événementiel ne manquent pas d’humour… #1La 25e et dernière question de l’enquête sur les chefs de projets dans l'événementiel, qui...Lire la suite