Séminaires et Incentives

Conseils d’experts pour séminaires et événements inspirés… en Suisse !

Conseils d’experts pour séminaires et événements inspirés… en Suisse !

18 déc. 2022 208 vues
La fête ou le retour d’un format qui porte du sens

La fête ou le retour d’un format qui porte du sens

Le besoin de moments festifs augmente avec les crises. Ce qui fait que la fête s’intègre de nouveau aux stratégies des entreprises et en constitue même un élément d’attractivité. Nous consacrons ainsi notre « série de Noël » à la #SuisseFestive qui a des solutions pour satisfaire de nouvelles demandes événementielles.

« Je veux quelque chose de sobre, chic et élégant ». Cette célèbre réplique du film Le Sens de la Fête d’Oliver Nakache et Eric Toledano, sorti en 2017, est prononcée par Pierre, le futur marié, à l’attention du traiteur, bien avant que la fameuse fête ne se déroule pas tout à fait comme prévu... Cette phrase est, sans aucun doute, une synthèse plausible quoique lapidaire, des briefs des organisateurs de séminaires et d’événements, lors de la frénésie événementielle que le secteur a connu entre mai et juillet, puis en septembre 2022. Rares ont été les événements stratégiques ou à forts enjeux. Le retour du présentiel post Covid s’est accompagné de la renaissance d’un format d’événement qui avait un peu disparu : la fête.

 

Les nouveaux modes de travail favorisent les événements festifs

Le retour de la fête, dans les événements corporate, est un peu la surprise de l’époque. Pourtant, quand on y réfléchit, les événements festifs répondent à une nécessité dans la vie des entreprises : il faut absolument recréer du lien physique entre les collaborateurs, anciens comme nouveaux, après des mois de confinement. Si on ajoute à cela les nouveaux modes du travail, parmi lesquels on retrouve le coworking, le télétravail ou bien le travail nomade, qui ne favorisent donc pas la présence au bureau, les moments où les équipes se retrouvent, dans l’entreprise comme en séminaire, ne peuvent plus être, comme hier, de simples temps de travail en commun. À chaque fois que les collaborateurs sont enfin réunis physiquement, il doit se passer quelque chose. Et l’événement festif, ensemble, sans forcément célébrer quoi que ce soit, sans qu’il y ait de message particulier à diffuser, redevenu un temps privilégié en communication interne.

 

La fête a longtemps structuré le secteur événementiel avant de disparaître…

Retour en arrière. Depuis que le monde est monde, il y a toujours eu de grands moments festifs. L’événementiel s’est structuré, dans les années 80-90, en partie avec l’organisation de ces soirées et de ces réceptions festives. Et, souvent, à l’époque, on ne comptait pas pour immerger ses invités dans des décors somptueux, des thématiques plus folles les unes que les autres. Puis ces événements festifs ont disparu, remplacés par des formats plus sérieux, plus stratégiques, à plus fort contenu. Le temps de la fameuse convention, du lancement de produit… est arrivé. Il fallait justifier des euros dépensés et l’organisation d’un événement festif était, à ce titre, mal venu. Et la fête traînait avec elle des comportements, par exemple liés à la consommation d’alcool, dont les dirigeants n’étaient évidemment pas fiers. La sécurité des collaborateurs dans l’entreprise, à tous égards, est devenue une priorité.

 

… et de s’imposer aujourd’hui comme un élément de l’attractivité de la marque employeur

La fête, selon plusieurs professionnels observateurs du marché, est désormais incontournable et intégrée dans les stratégies de communication, à commencer par la communication interne. Demain, on ira au-delà de simples moments de convivialité gratuite, la fête sera au cœur des transmissions de messages. Donner encore plus de sens à la fête corporate et intégrer des temps de lâcher prise constituent un enjeu fort des années à venir. Il y a là aussi un objectif d’image, qui favorisera, dans un contexte où les recrutements sont compliqués, l’attraction des jeunes talents et leur fidélisation. La « coolitude » des entreprises se mesurera à leur capacité à organiser des événements festifs. Qui devront être aussi incarnés par leurs dirigeants.

 


Oui, il y a une culture de la fête en Suisse !

Bref, tout est réuni pour qu’une nouvelle culture de la fête émerge dans l’entreprise. Et, en Suisse, contrairement à l’image austère que peut parfois véhiculer le pays, la culture de la fête est bien présente et peut donc alimenter le désir de moments festifs des organisateurs de séminaires et d’événements. Notre traditionnelle série d’hiver baptisée #SuisseFestive met en avant cinq éléments qui valorisent le sens de la fête  :

#SuisseFestive #1 L’événement ou le plaisir tout simple de se réunir

#SuisseFestive #2 Le carnaval ou le rituel de la fête populaire

#SuisseFestive #3 Chaplin’s World by Grevin ou l’hommage au rire qui fait sens

#SuisseFestive #4 L’arbre à fondue ou le symbole de la convivialité 

#SuisseFestive #5 Sektor11 ou les codes de la nuit au service de l’événementiel


Le Suisse Convention Bureau vous conseille gratuitement dans l'élaboration de vos projets de congrès, séminaires & incentives en Suisse.

• Consulter la série de nos webinaires
• Demandez nos 50 bons plans pour un séminaire réussi
Télécharger notre livre blanc sur les séminaires de direction

Organiser votre événement en Suisse
Lecture par catégorie
Recevez un résumé mensuel de nos articles
Récemment
Les
Les #CoupsDeCœur de Céline Guido sur Montreux Riviera« Française d’origine, je suis arrivée dans la région il y a 11 ans à l’occasion...Lire la suite
Meilleurs articles du mois
Light
Light Ride, une sorte de Mario Kart de la luge installée à LenzerheideLa réputation de Lenzerheide, une station du canton suisse des Grisons, n’est plus à faire...Lire la suite
5
5 domaines viticoles en Lavaux à privatiser pour vos événementsLes domaines viticoles sont des lieux chargés d’histoire, souvent prêts à accueillir des groupes pour...Lire la suite
Le
Le Faern Crans-Montana Valaisia fin prêt pour recevoir les incentives Né de la rénovation de l’ancien Arenas Valaisia à Crans-Montana, le nouvel hôtel de la...Lire la suite