Séminaires et Incentives

Conseils d’experts pour séminaires et événements inspirés… en Suisse !

Conseils d’experts pour séminaires et événements inspirés… en Suisse !

28 août 2022 257 vues
Les 6 questions que pose cette rentrée événementielle

Les 6 questions que pose cette rentrée événementielle

L’avenir est flou. Mais nous nous devons d’avancer, malgré cette période de forte incertitude qu’il nous faut apprivoiser pour retrouver la confiance. Nous avons décidé de vous partager nos questions de rentrée et quelques convictions. En toute humilité.

Incertain. Imprévisible. Indécis… Ce sont les qualificatifs qu’on entend le plus actuellement sur l’état du marché du séminaire et des événements à l’aube d’une rentrée et d’une fin d’année plus incertaines que jamais. De mai à juillet 2022, la force de la reprise post-crise pandémique a été tellement inattendument soutenue qu’elle a généré de multiples interrogations sur la suite des événements. Que va-t-il donc se passer après cet été d’un repos bien mérité ? Il paraît que se poser les bonnes questions, c’est déjà s’approcher d’un début de bonne réponse. Pas sûr qu’on y arrive aujourd’hui. Notre boule de cristal n’est évidemment pas plus clairvoyante que les autres. Mais on essaie de se lancer, en toute modestie, mais avec la ferme volonté de saisir les opportunités qui se présenteront à coup sûr !
 

 1.     Que retenir de cette intense période de reprise des séminaires et des événements ?

D’abord, qu’il y a un désir irrépressible de rencontres humaines. Si peu d’#eventprofs en doutaient, le deuxième trimestre de 2022 l’a définitivement validé. Une frénésie de séminaires et d’événements live a bien eu lieu, provoquant d’ailleurs quelques tensions sur les ressources humaines et techniques disponibles, créant, ici ou là, quelques soucis de qualité de service ou d’accompagnement. Les hommes et les femmes du secteur ont, dans tous les cas, terminé la saison sur les rotules.

 2.     La rentrée se poursuivra-t-elle sur le même rythme effréné ?

Difficile d’affirmer qu’on assistera à un nouveau bouillonnement événementiel. Il y a des demandes et des réalisations en nombre, c’est un fait ; ils semblent indiquer que la période sera dense, au moins pour septembre. Maintenant, il y a quand même des signes forts qui vont perturber - reste à savoir dans quelle mesure - les donneurs d’ordres : la pandémie de Covid-19, dont on annonce un nième variant et la nième vague, d’autres maladies comme la variole du singe qui peuvent inquiéter, la guerre en Ukraine, l’inflation… Nous, nous pensons que les séminaires et les événements sont tellement nécessaires à la structuration et au développement de ceux qui les organisent, que rien n’empêchera plus les organisations de se réunir.

 3.     Quelle place à venir pour les événements hybrides ou digitaux ?

Événements hybrides ou digitaux… Voici des mots qui ont été très peu prononcés depuis mars 2022. Il y a eu quelques expériences d’événements hybrides qui, semblent-ils, ont donné satisfaction aux organisateurs. Certains professionnels estiment qu’il y aura désormais une saisonnalité événementielle : de novembre à mars, les donneurs d’ordres privilégieraient les événements digitaux, et les beaux jours printaniers et estivaux seraient davantage propices aux événements live... Une réflexion intéressante, quand on voit à quel point les lieux au vert ou en extérieur, sans oublier les rooftops urbains, ont été pris d’assaut ces derniers mois. Par ailleurs, certaines habitudes digitales prises pendant la crise vont rester et complèteront idéalement des rendez-vous événementiels live, incontournables.

 4.     Sur quelles équipes les professionnels pourront-ils compter ?

Les ressources humaines disponibles constituent sans aucun doute la grande inconnue et le plus grand défi de cette rentrée événementielle. Dans tous les métiers, il manque des professionnels : chefs de projets, hôtes et hôtesses, cuisiniers, maîtres d’hôtel, conducteurs de car, personnels de sécurité… deviennent de plus en plus rares. La crise aurait provoqué le départ de 20 à 30% des professionnels événementiels. Et les entreprises du secteur peinent à recruter. Pour réaliser un événement, il faut du temps pour concevoir, préparer et produire. Du temps qui nécessitent des ressources humaines qualifiées. À court terme, l’ensemble du secteur événementiel devra s’interroger sur sa capacité à attirer et à conserver les talents.

 5.     Quels sont les comportements qui se dessinent chez les donneurs d’ordres ?

Il semble que les critères RSE deviennent de plus en plus présents dans la réflexion des organisateurs de séminaires et d’événements. Première tendance qui se dessine : les destinations accessibles en train, en particulier en TGV, retrouvent un fort niveau de demandes. La Suisse en fait partie. Autre observation : les délais entre la prise de décision de réaliser un événement et la date effective de l’événement se réduisent encore. Les organisateurs doivent comprendre que, compte tenu du contexte et de la rareté des professionnels, ils font prendre des risques inconsidérés à leurs partenaires et fournisseurs, mais aussi à eux-mêmes ! Et enfin, avec l’inflation et l’augmentation des prix, il y aura également un décalage grandissant entre le budget mis à disposition pour les événements et les exigences des donneurs d’ordres (si ces derniers ne l’augmentent pas). Un événement, c’est certes un coût, mais un coût qui reste faible au regard des retombées souvent exceptionnelles sur les participants…

 6.     Comment s’annonce 2023 ?

Nous avons d’ores et déjà un nombre de demandes très intéressant pour des événements en 2023. Malgré les incertitudes, il y a des organisateurs de séminaires et d’événements qui se projettent ! C’est un signe fort de la confiance dans l’outil événementiel et dans les professionnels de secteur et leur résilience ! C’est ce qui fait que nous nous levons tous les matins : nous sommes certains que l’événement apporte une valeur ajoutée sur le comportement des hommes sans commune mesure avec d’autres outils. Et que la Suisse est une destination adaptée aux nouvelles exigences de professionnalisme et de responsabilité exprimées par les donneurs d’ordres ! ;-)

Organiser votre événement en Suisse
Lecture par catégorie
Recevez un résumé mensuel de nos articles
Récemment
Le
Le Swisstainable Veggie Day, pour promouvoir une alimentation non carnéePlus de 1200 restaurants helvétiques assureront un service 100% végétal, le 1er octobre, lors de...Lire la suite
Meilleurs articles du mois
Le
Le style Roger Federer, une inspiration pour les #eventprofsRoger Federer, le Suisse le plus célèbre du monde, quitte les courts de tennis qui...Lire la suite
5
5 domaines viticoles en Lavaux à privatiser pour vos événementsLes domaines viticoles sont des lieux chargés d’histoire, souvent prêts à accueillir des groupes pour...Lire la suite
Light
Light Ride, une sorte de Mario Kart de la luge installée à LenzerheideLa réputation de Lenzerheide, une station du canton suisse des Grisons, n’est plus à faire...Lire la suite