Séminaires et Incentives

Conseils d’experts pour séminaires et événements inspirés… en Suisse !

Conseils d’experts pour séminaires et événements inspirés… en Suisse !

16 sept. 2021 111 vues
Stefan Bonsels, Basel Tourismus & Convention Bureau : « Nous avons envie et besoin de rencontre physique »

Stefan Bonsels, Basel Tourismus & Convention Bureau : « Nous avons envie et besoin de rencontre physique »

La reprise se dessine. À Bâle comme dans le reste de la Suisse. C’est ce que pense Stefan Bonsels, responsable des ventes de Basel Tourismus & Convention Bureau.

Comment se passe la rentrée des événements à Bâle ?

La rentrée ne s’annonce pas trop mal à Bâle ! Les premiers congrès face-to-face ont enfin ouvert leurs portes. Certes, ils ne sont pas encore internationaux, mais majoritairement suisses. Je pense en particulier au congrès [BC]2, la Basel Computational Biology Conference, qui a regroupé mi-septembre 300 professionnels de l’informatique. 80% étaient présents sur place, 20% en ligne. Et si 300 professionnels de l’informatique choisissent majoritairement un format live pour se rencontrer, on ne peut être qu’optimiste ! Bref, nous voyons qu’il est aujourd’hui indispensable de se voir, surtout après cette crise, pour avancer ensemble.


Centre de congrès de Bâle 

Pensez-vous que tout est réuni au niveau sanitaire pour un redémarrage ?

La grande discussion actuelle en Suisse concerne la mise en place du certificat de vaccination [qui correspond au passe sanitaire français NDLR] depuis mi-septembre. Avant, pour accéder aux événements, il suffisait de porter un masque. Désormais, lorsque nous voulons entrer dans un centre des congrès, il faut démontrer que nous sommes vaccinés, que nous avons été testés négatif ou que nous avons déjà été touchés par le virus. En Suisse, montrer ce certificat s’accompagne aussi d’une présentation de carte d’identité. Les professionnels se demandent si cette obligation ne va pas réduire les jauges ou si, à l’inverse, les visiteurs ne vont pas être rassurés et donc se précipiter dans les restaurants, les événements… C’est la grande question.

 

Qu’en pensent finalement les professionnels suisses ?

La majorité des professionnels Events & Meetings suisses soutiennent ce certificat ! Pour nous, c’est un gage supplémentaire de sécurité. Après, beaucoup de questions restent posées. Pour les participants étrangers par exemple, nous ne savons pas encore quels certificats vont être acceptés. A priori, il n’y aura pas de problème pour la majorité des Européens. Mais quid des Anglais qui ne font plus partie de l’Union européenne ? Quid des Russes dont le vaccin Spoutnik n’est pas valide en Suisse ? Au final, quel vaccin accepte-t-on ? Que fait-on avec les personnes dont le vaccin n’est pas valide ? Tout cela n’est pas simple.

 

Croyez-vous en une reprise forte des événements en présentiel ?

Nous avons beaucoup d’espoir sur la reprise. C’est aujourd’hui une évidence que la rencontre physique est essentielle. Cette crise l’a évidemment démontré. Nous avons besoin et envie de cela. Il y a encore un problème majeur, ce sont les transports. Il n’est clairement pas facile de voyager aujourd’hui. Quand pourra-t-on voyager normalement ? Les difficultés de transport, mais aussi les habitudes qui ont été prises pendant cette crise auront pour conséquence que les événements digitaux vont probablement se maintenir. C’est pour cette raison que des professionnels bâlois se sont équipés de studio de streaming, comme Congrex, un PCO suisse installé dans la ville, ou Messe Basel et son MCH Streaming Studio Basel. Mais nous pensons que, dès 2022, les événements physiques vont recommencer très fort.

 

Avez-vous fait évoluer votre communication promotionnelle ?

Nous restons sur des messages promotionnels et des outils de communication classiques. D’abord, nous espérons que les organisateurs d’événements voient la Suisse comme un pays en pointe sur les questions de sécurité, y compris sanitaire, et que nous n’aurons pas besoin de communiquer de nouveau sur ce point. Notre pays fait tout pour que les visiteurs se sentent à l’aise. Dans quelques jours, Art Basel, qui a été décalé de juin à septembre, va s’ouvrir. Certes, l’événement sera plus petit que les précédentes éditions. Mais il va s’ouvrir. C’est un signe très fort.

Organiser votre événement en Suisse
Lecture par catégorie
Recevez un résumé mensuel de nos articles
Récemment
Le
Le vin, vecteur de partage et de convivialité – un catalyseur lors d’un séminaire« In vino, veritas ». Quand Pline L’Ancien écrit, au cours du 1er siècle, dans le 14e...Lire la suite
Meilleurs articles du mois
Light
Light Ride, une sorte de Mario Kart de la luge installée à LenzerheideLa réputation de Lenzerheide, une station du canton suisse des Grisons, n’est plus à faire...Lire la suite
5
5 domaines viticoles en Lavaux à privatiser pour vos événementsLes domaines viticoles sont des lieux chargés d’histoire, souvent prêts à accueillir des groupes pour...Lire la suite
Quand
Quand la Suisse inventa les sports d’hiver Au XIXe siècle, les stations comme Saint-Moritz ou Davos sont prisées pour leurs activités estivales....Lire la suite