Séminaires et Incentives

Conseils d’experts pour séminaires et événements inspirés… en Suisse !

Conseils d’experts pour séminaires et événements inspirés… en Suisse !

10 juin 2020 553 vues
Claire Schleicher (CMS) et Jean-Christophe Chemin (45° Nord Consulting): « Nous ressortirons plus forts de cette crise »

Claire Schleicher (CMS) et Jean-Christophe Chemin (45° Nord Consulting): « Nous ressortirons plus forts de cette crise »

Comme tous les métiers de l’organisation d’événements, les venue finders subissent de plein fouet la crise. Claire Schleicher, fondatrice de CMS-Congress & Meeting Solutions, et Jean-Christophe Chemin, fondateur de 45° Nord Consulting, restent néanmoins optimistes.

Comment vivez-vous cette crise ?

Claire Schleicher (CS) : L’arrêt a été brutal. Dès février, comme nous travaillons à 50% à l’étranger, nous avons connu les premières difficultés avec les événements asiatiques qui ont été suspendus. En France, une semaine avant le confinement, tout s’est annulé. Il nous a fallu réagir très vite, mettre les collaborateurs en activité partielle et prendre le relais auprès des clients pour gérer les annulations et les reports. Pour nous, sur les événements de 2020, 30% ont été reportés cette année, 30% en 2021, le reste a été annulé. Pour la suite, nous commençons à sentir les prémisses d’une reprise mais pour le moment,  les clients sont frileux et ils ont du mal à s’engager. Ce qui est tout à fait compréhensible et normal.

Jean-Christophe Chemin (JCC) : Nous remarquons que les gros événements, de plus de 80 personnes, sont annulés ou reportés en 2021. Pour les plus petits dossiers, on essaie de les reprogrammer à la rentrée. La situation reste complexe. Beaucoup de venue finders sont des indépendants, sans ou avec peu de frais de structure. D’autres, comme nos deux structures, ont des salariés, des bureaux, un fonds de commerce, donc des frais de fonctionnement élevés. La situation est donc différente, selon notre statut. Les entrepreneurs que nous sommes ne vivent pas la même chose qu’un indépendant.

 

Voyez-vous des évolutions dans l’exercice de votre métier qui naîtront de cette crise ?

CS : Évidemment ! À court terme, nos clients exigeront davantage de précautions sanitaires. La situation aura également un impact au niveau des contrats. Nous sommes déjà en contact permanent avec les acheteurs ou les décisionnaires d’événements, comme les directions de communication, mais il est fort possible que nous traitions aussi prochainement avec le juridique. Ça ne va pas simplifier notre métier. En tant qu’intermédiaire, nous passions déjà énormément de temps sur la lecture et l’adaptation des contrats des prestataires tiers, nous passerons probablement encore plus de temps à cette tâche.

JCC : Cette crise va, je pense, renforcer notre rôle d’intermédiaire et notre capacité à bien négocier va être mieux reconnue. Par ailleurs, nous essayons déjà de facturer à nos clients des honoraires contribuant à valoriser notre valeur ajoutée. S’il est normal que l’hôtel nous commissionne comme apporteur d’affaire et de visibilité, tout ce travail d’accompagnement, de conseil devrait être pris en charge par les entreprises qui attendent de nous davantage que juste chercher des lieux pour leur prochain événement. Certains de nos clients commencent à l’entendre, mais pas tous.

 

D’après vous, cette crise fera progresser l’idée d’événements plus éco-responsables ?

CS : Hormis quelques clients, peu intègrent des critères RSE dans la recherche de lieux pour leurs événements. J’ai pu remarquer que les départements RSE des entreprises sont peu en lien avec les organisateurs internes de séminaires. Et je ne sais pas si la crise apportera une évolution sur ce point. En revanche, au sein de CMS, nous avons porté une réflexion poussée sur l’offre de team building solidaire et responsable. Apporter une meilleure prise de conscience avec des actions concrètes, nous semble une bonne approche en phase avec nos valeurs. Les collaborateurs en entreprise vont être réticents, dans les mois à venir, à se réunir de nouveau. Si les séminaires portent davantage de sens, nous sommes convaincus qu’ils seront plus enclins à y participer. 

JCC : Les lieux aujourd’hui ont tous fait des efforts en termes d’éco-responsabilité. Des sujets comme le recyclage des déchets ou le passage à la lumière Led sont monnaie courante. Sur les activités, à nous d’être effectivement proactifs et de proposer des solutions qui ont du sens. Soyons au courant de tout ce qui se fait localement et cherchons des partenaires susceptibles de proposer des solutions intéressantes. Avec cette information, nous pourrons davantage valoriser notre positionnement de conseil.

 

En ces temps de crise, que vous apporte Meeting Expert Group (MEG), l’alliance de venue finders que vous avez cofondée ?

JCC : Nous avons créé MEG parce que nous avons une même vision du métier de venue finder et les mêmes valeurs d’expertise, de personnalisation de service, d’accompagnement au plus proche de nos clients... C’est un lieu de brainstorming où nous réfléchissons beaucoup, un think tank qui réévalue constamment nos services et les méthodes afin de suivre les évolutions du marché. En cette période de crise, c’est grâce aussi à ce genre structure collaborative que nous arrivons à nous soutenir mutuellement.

CS : Dans notre métier, nous sommes souvent confrontés à l’imprévu. Nous montrons au quotidien une vraie capacité à nous adapter. Et comme le dit très justement Jean-Christophe, MEG est un incroyable soutien, car nous ne savons pas de quoi demain sera fait. Nous trouvons ensemble des solutions. MEG, nous permet aussi de réfléchir sur notre business model car dans nos métiers, le temps n’est pas toujours valorisé à la hauteur de notre investissement.


Le Suisse Convention Bureau vous conseille gratuitement dans l'élaboration de vos projets de congrès, séminaires & incentives en Suisse.

• Consulter la série de nos webinaires
• Demandez nos 50 bons plans pour un séminaire réussi
• Télécharger notre livre blanc sur les chefs de projets dans l'événementiel

Organiser votre événement en Suisse
Lecture par catégorie
Recevez un résumé mensuel de nos articles
Récemment
Les
Les villes à taille humaine ont la cote #1 Bâle - un séminaire dans la cité rhénane2020 semble renforcer une tendance qui s’est amorcée déjà avant la crise CoVid-19 : les métropoles...Lire la suite
Meilleurs articles du mois
Bond
Bond World 007 en Suisse: Schilthorn, un lieu culte Vous l’aurez compris, après 50 ans, le panorama époustouflant sur la « Swiss Sky Line » Eiger,...Lire la suite
Jean-Michel
Jean-Michel Rupp, Groupe BOAS: « En Suisse, tout est réfléchi en termes d’expérience client »Jean-Michel Rupp, Directeur général du groupe, évoque les forces de son groupe, mais aussi de...Lire la suite
Les
Les 8 rooftop bars en Suisse à connaîtreVous voulez montrer à vos participants un panorama sur la ville sans monter sur la...Lire la suite