Conseils d’experts pour séminaires et événements inspirés… en Suisse !

Le blog du Suisse Convention Bureau

Conseils d’experts pour séminaires et événements inspirés… en Suisse !

Nos derniers articles

21 sept. 2023 1171 vues
Sébastien Tondeur, MCI Group : « Le capital humain est essentiel au futur de nos entreprises »

Sébastien Tondeur, MCI Group : « Le capital humain est essentiel au futur de nos entreprises »

CEO de MCI Group, l’agence événementielle suisse présente dans 31 pays avec 60 bureaux, Sébastien Tondeur analyse, en cette rentrée, les grands mouvements et les enjeux du marché événementiel.

Quelle tendance majeure observez-vous sur le secteur événementiel ?

Avant de répondre, je souhaite vous partager deux anecdotes. Il y a quelques jours, je participais à un événement philanthropique organisé à Genève. Lors des discussions que j’ai pu avoir avec mes homologues entrepreneurs ou C-level, nous nous sommes dit : « Soyons clairs, ce sont des femmes et des hommes qui font tourner nos entreprises ». Par ailleurs, il y a quelques semaines, lors de VivaTech à Paris, Elon Musk et Maurice Lévy ont parlé pendant seulement trente minutes de technologie et pendant quatre-vingt-dix minutes des changements sociaux...

 

Qu’en tirez-vous comme conclusion ?

Je pense qu’il y a enfin une prise de conscience générale que la tech seule ne définira pas notre avenir, mais que le capital humain, certes augmenté de tech, reste essentiel au futur de nos entreprises. Cette tendance structure nos métiers de l’événementiel et c’est une excellente nouvelle. Il n’y a aucune chance pour que, demain, un incentive autour du Mont-Blanc se passe derrière un casque virtuel avec de belles images. L’incentive au Mont-Blanc se vit en vrai, les pieds dans la neige !

 

Cette évolution implique-t-elle de nouvelles relations avec vos clients ?

Le dialogue avec nos clients évolue. Avant la Covid, à chaque fois que je me rendais à un rendez-vous client, j’étais accompagné par un expert en production d’événement. Aujourd’hui, je déteste y aller sans un planneur stratégique. Même si j’aime toujours la présence du spécialiste de production… Mais la stratégie et le concept de l’événement sont désormais au cœur des discussions. Ce changement illustre l’évolution de nos métiers et nous oblige à augmenter notre exigence. Si l’apport stratégique de nos agences se renforce, nous ne pouvons plus réfléchir au coup par coup. C’est pour cette raison que nous privilégions une relation clients de long terme.

 

Vos clients sont-ils sensibles à cette évolution ?

Oui, ils sont réceptifs à nos arguments. Si je prends l’exemple d’un lancement de produit, le déploiement concerne des audiences variées (interne, réseau de distribution, influenceurs…), mobilise de nombreux formats et nécessite du temps. Si la marque ou l’entreprise veut conserver de la cohérence, la majeure partie des activations ne peuvent que se travailler sur le long terme.

 

Vous évoquez les formats. Considérez-vous l’événement digital et hybride comme installé dans le paysage événementiel ?

Non. Les événements hybrides et digitaux ont disparu. Ces formats n’ont pas séduit. La pharma a maintenu quelques meetings en ligne, quand les audiences ne sont pas trop nombreuses, et les organisateurs de congrès ont également conservé quelques rencontres online. Et beaucoup d’événements utilisent les outils digitaux comme plateformes pour réutiliser des contenus, mais tout cela reste une petite partie de l’activation événementielle. Les raisons de cette désaffection sont simples : rester un long moment devant un écran est compliqué. Et quand on parle d’engagement, de collaboration, de coopération, de co-création ou même de bouche-à-oreille, le format est très loin de s’imposer.

 

Vous n’avez pas évoqué la RSE comme tendance globale…

J’aurais dû effectivement commencer par ce sujet ! Peut-être que la responsabilité, en termes de gouvernance, d’environnement ou de social, tombe désormais sous le sens. Sérieusement, les discussions autour de ces sujets augmentent évidemment. La réflexion autour du « net zéro carbone » dans l’événementiel se met en place, avec le sujet très fort des « crédits carbone » qui, à mon avis, articulera notre secteur à l’avenir. Pour notre part, la gouvernance de notre groupe est structurée autour des questions d’écoresponsabilité et nous publions depuis 10 ans un rapport disponible en ligne qui met en avant nos réflexions et actions.

 

Un mot sur l’évolution du marché ?

Le rattrapage de la période Covid s’est terminé avec 2022. Le marché est toujours dans une bonne dynamique, mais nous retrouvons un rythme normal de business. Les associations organisatrices de congrès, par exemple, dépassent doucement les chiffres de 2019, ce qui est positif. Et 2024 devrait maintenir un rythme identique.


Le Suisse Convention Bureau vous conseille gratuitement dans l'élaboration de vos projets de congrès, séminaires & incentives en Suisse.

• Télécharger notre livre blanc sur les chefs de projets dans l'événementiel
• Télécharger notre livre blanc sur les séminaires de direction
• Consulter la série de nos webinaires

Qui sommes nous ?
Le Suisse Convention Bureau vous conseille gratuitement dans l'élaboration de vos projets de congrès, séminaires & incentives en Suisse
Recevez un résumé mensuel de nos articles
Meilleurs articles du mois
10
10 suggestions de trains panoramiques ou téléphériques en Suisse pour organisateurs de séminairesUn bon réseau de transport public est déjà un gage en termes de RSE et...Lire la suite
5
5 domaines viticoles en Lavaux à privatiser pour vos événementsLes domaines viticoles sont des lieux chargés d’histoire, souvent prêts à accueillir des groupes pour...Lire la suite
Léa
Léa Menrath, agence Amirantes : « La Suisse est une destination qui valorise les collaborateurs » Quels étaient les principaux éléments du brief que Swiss Life vous a donnés pour son...Lire la suite